Turbulences Admin
Turbulences Admin
Agile
29 mai 2020

Qu’est-ce qu’il y a sous le capot?

J’aime bien essayer de trouver la plateforme qui est utilisé pour réaliser les sites web. Des fois en explorant le source de la page.  Parfois, c’est l’URL qui nous en dit long mais avec tous les moyens qu’on a maintenant et les notions de SEO qui sont de plus en plus connues, l’URL d’une page ne devrait plus révéler la technologie sous-jacente.

Peut-être avez-vous fait la même chose avec le site de novIQ? Ou peut-être que vous avez juste regardé en bas de la page et vous avez vu « Propulsé par Orchard »?

On voulait bénéficier d’un gestionnaire de contenu afin de pouvoir déléguer la saisie du contenu à des non-informaticiens. Comme j’ai déjà mentionné, novIQ ne possède pas d’infrastructure « on-premise » donc ça nous prenait une solution qui pouvait être hébergée dans les nuages, Azure dans notre cas. Notre licence Office365 nous offrait déjà Sharepoint pour faire notre site web public mais Microsoft ne supporte pas la fonction de publication de contenu pour le site public. On a donc cherché une autre plateforme, open-source question d’être au goût du jour. Comme nous sommes plus connaissant dans les technologies Microsoft, nous avons éliminé les plateformes Drupal, Joomla et WordPress qui sont parmi les CMS open source les plus populaires. Mon premier choix s’est porté sur Umbraco. Au moment où je procédais au choix, les contributeurs étaient en voie de réécrire l’ensemble du produit à partir de ASP.Net MVC et l’engin Razor. Je trouvais ça pas mal intéressant et plusieurs sites utilisaient déjà Umbraco qui en était à produire la version 5. Puis, finalement, l’équipe a décidé de tuer la version 5 ce qui a refroidit mes ardeurs de me lancer dans la mise en place de notre futur site web au moyen d’une technologie qui semblait en péril. Depuis ce temps, l’équipe derrière Umbraco semble être retombée sur ses pattes et le projet est très actif.

Nous avons donc choisi le gestionnaire de contenu Orchard pour la mise en place de notre site web. Cet outil est supporté par une équipe de contributeurs réguliers, certains travaillant chez Microsoft. La galerie contient énormément de modules permettant de personnaliser notre installation. Comme ce CMS est développé en C# et basé sur le framework ASP.Net MVC, je savais qu’on pourrait le modifier au besoin.

Suite au choix de la plateforme, on a dû choisir le look qu’on voulait donner au site. Personne chez novIQ n’était vraiment expert en interface utilisateur et/ou issu du domaine du design web. On a donc fait des recherches parmi des designs disponible qu’on peut acheter. Il y a des templates pour plusieurs plateformes ainsi que pour du HTML « plain ». On a donc utilisé un template HTML et j’ai développé un template pour Orchard basé sur ce HTML. Suite à cette expérience, je constate qu’une personne qui connaît bien le CSS est beaucoup plus en mesure de mettre en place un template qu’un développeur. J’avais tendance à « tuner » le html généré par Orchard alors qu’un vrai designer web (ce que je ne suis absolument pas) aurait fort probablement réussi à obtenir le même résultat seulement en jouant sur les styles.

J’aimerais bien que novIQ publie un jour un module dans la gallerie d’Orchard. Comme on a une plateforme Office365, je vois plein de possibilité pour intégrer le site web avec notre infrastructure. Peut-être que j’aurai du temps pour ça ou, de façon plus réaliste, j’aurai de nouveaux collègues développeurs qui auront le goût de s’investir dans cette aventure de l’open source…