Turbulences Admin
Turbulences Admin
Agile
9 juillet 2020

Application mobile: novIQ se positionne

On est rendu à se faire une application mobile.  On est tous tanné de scanner nos relevés de dépense, d’inscrire ça dans un chiffrier Excel et de transmettre ça à l’admin.  Comme les téléphones cellulaires ont des appareils photo, qu’on a déjà un API protégé avec notre identité Office365 pour accéder aux informations sur les projets, un dépôt SharePoint Online pour déposer l’ensemble des pièces, les ingrédients sont réunis pour mettre en place une application mobile de compte de dépense!  En fait, ce sera l’application mobile novIQ et la première fonctionnalité sera le compte de dépense.

Bon, comment on fait ça maintenant?  Chez novIQ, chacun est libre de choisir sa plateforme mobile, on a donc, du côté techno, du Android, du iOS, du Microsoft et même un BlackBerry.  Du côté des ressources, on est une gang Microsoft.  On voit pas mal deux grands courants pour le développement d’apps mobiles; soit natif, une application pour chaque plateforme ou bien une application HTML5/JavaScript.  L’avantage du modèle HTML5/JS permet de coder une seule fois l’application et de la réutiliser sur toutes les plateformes.  De plus, cette technologie est dans nos cordes, on fait ça régulièrement des applications HTML5/JS.  Par contre, c’est moins facile (possible???) de s’intégrer complètement avec les périphériques des appareils mobiles tel que les appareils photos.  PhoneGap vient combler cette lacune en permettant de « packager » une application HTML5/JS en application native et en donnant accès aux périphériques des appareils mobiles.  Pour ce qui est de développer en natif, Xamarin pourrait nous rendre la tâche plus facile en nous permettant de développer des applications natives pour iOS, Android ou Windows en utilisant le framework .Net.  Par contre, il faut tout de même connaître les concepts des différentes plateformes, Xamarin permettant « juste » de coder en .Net mais n’offre pas un modèle d’interface client unifié.

Nous avons chargé une de nos jeunes recrues de faire l’analyse de la situation et de choisir la meilleure solution pour novIQ.  Les essais avec PhoneGap n’ont pas été concluant au niveau de l’intégration avec les périphériques, donc la solution HTML5/JS a été laissée de côté.  Et compte tenu qu’on doit de toute façon connaître les concepts des plateformes visées, que Android c’est du Java ce qui n’est pas très loin comme syntaxe de C#, que les écrans qu’on prévoit sont relativement simples et qu’il n’y aura que de la logique de présentation à coder, le choix s’est porté sur le développement natif.  Je crois que la passion pour l’apprentissage de nouveauté a également pesé dans la balance!!

C’est donc parti pour l’aventure mobile chez novIQ; on va commencer avec nos deux apprentis Android et Windows Phone puis quelqu’un devra se « sacrifier » pour embarquer dans Objective-C; des volontaires?